BELLE ME HANTE (LA)

BELLE ME HANTE (LA)

Anne-Marie DERÈSE


Joindre la couverture


Éditeur :Le Coudrier


Livre

Langue d'origine :Français

Format :20,0 x 14,0 cm

Nombre de pages :111

Date de parution :03/04/2020

ISBN :978-2-39052-010-8

Prix :18,00 €

Argumentaire :

L’espace où son désir se cache, la poète le livre aux soins de l’écriture, griffe la page en sourcier des langueurs. Un chant s’élève où monte, plus vive d’ans, la jeunesse viscérale, recrue de caresses. Demeure la Belle d’entre les cénacles, d’une Bête l’oracle, la morte qui ne peut mourir et pour cela nous hante, intimement reviviscente. Vivre se retrempe des cendres.
Aussi point de nostalgie, d’éloge poussiéreuse, mais la jouissance d’un tourment, au pressoir des vies, la crudité d’une ordalie : le verbe toujours est en herbe, la verve macérée de sève.
Ongles qu’on imagine ciselés, cerclés de lait à la serpe des lunes, l’enfant plante au cœur sa griffe, la poète, sa patte enveloppante.
Tragique, elle puise aux agonies une surenchère de vie, renaît de ses brûlures aux antipodes des arts de l’épure. C’est à « la grande santé » chère à Nietzsche, qu’en appelle sa muse. Des cendres encore chaudes, elle revêt le feu sacré, renaît à vivre au chevet de s’éteindre. Ainsi « la bête pavoise » sous la hantise, arrache des cris, au tourment des naissances, se hausse aux délivrances.
Rien de fade ni d’effacé chez l’auteure.
Le désir de vivre délivre les morts eux-mêmes d’être morts dans le souvenir. Vivre à travers eux nous veille. Elle est reine des abeilles, l’amoureuse intrépide, témoigne de la ruche des temps, de femme en femme, chantre d’une féminité ininterrompue. Elle est fière aède, d’un verbe haut nous confie la fine résille.
Charnelle et fervente, elle a gardé le goût des rituels baroques, de la profondeur des nefs où tonnent les grandes orgues, de leur dramaturgie : les velours, les encens et les piétas incendiaires, l’oratoire, les souffrances qui mènent à la délivrance, toute naissance étant une renaissance, la traversée des douleurs et la résilience lyrique.

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Anne-Marie Derèse, après avoir terminé des études artistiques et obtenu, au Conservatoire, les médailles de la ville de Namur pour la diction et l'art dramatique, continue à l'Académie des Beaux-Arts de Namur le dessin et la peinture avec Luc Perot. Depuis 1980, elle publie des recueils de poésie et collabore à de nombreuses revues littéraires. De nombreuses fois primée, elle est l’auteur de quatorze recueils et d’un roman.

Son œuvre

Nue sous un manteau de paroles, Maison Internationale de la Poésie, Belgique, 1980
Présentation d’Andrée Sodenkampet illustrations de Sonia Préat,
Prix Maurice Gauchez, Chimay – Belgique 1980.
Prix Charles Vildrac, Paris – France 1981.

Un pays de miroirs,avec des photographies de Marianne Grimont, éditions Dieu-Brichart, Ottignies-Louvain-Neuve – Belgique, 1982.
Prix de la biennale de poésie Robert Goffin 1982.
Prix Van Lerberghe – Paris 1984.

Visage volé à l’oiseau, avec des photographies de Marianne Grimontet des masques créés par Sonia Préat.
éditions Dieu-Brichart, Ottignies-Louvain-La-Neuve – Belgique 1985.

La nuit s’ouvre à l’orage, éditions du Cherche Midi, domaine privé dirigé par Alain Bosquet et Jean Orizet – Paris 1990
Prix Maurice Carême 1990

Le secret des portes fermées, éditions Belfond, Paris, 1994

Le miel noir, éditions L’Arbre à Paroles, Amay, Belgique, 1999
Grand prix de la Poésie 2000 – Maison de la Poésie Paris 2000

Epiphanie, poèmes sur des dessins de Mireille Dabée, Éditions privées, Gembloux, Belgique, 2003

Ma belle morte, avec la préface d’Anne-Michèle Hamesse, éditions de l’Acanthe – Belgique, 2003

Des pendus de brume – Wisps of shadow – Nebelfetzen, éditions En Forêt / Verlag Im Wald – Rimbach 2007
Traduction et préface en anglais de Judy Pfau Cochran,Traduction en Allemand de Rüdiger Fischer – éditeur
Dessin de couverture de Viko Bauer

Qu’importe si le sol est rouge, éditions Le Coudrier, Mt-St-Guibert – Belgique 2008
Illustrations de Joëlle Aubevert

Femme abyssale, éditions Le Coudrier, Mt-St-Guibert, 2012
Dessins de Sonia Préat et préface de Jean-Michel Aubevert

Le sang de la chevelure, roman, éditions Muse, Saarbrücken - Allemagne 2014
Préface de Michel Cliquet

La vallée des épices, éditions Le Coudrier, Mt-St-Guibert, 2016
Illustrations de Joëlle Aubevert et préface de Jean-Michel Aubevert

La Belle me hante, éditions Le Coudrier, Mt-St-Guibert, 2020
Illustrations de Michel Cliquet et préface d'Anne-Michèle Hamesse