Claudine Helft

Claudine Helft, enfant de la guerre, est née d’une vieille famille française, à la saison des roses.
Elle écrit des poèmes depuis sa plus tendre enfance. Membre fondateur du « rendez-vous des poètes » et rédactrice à « Aujourd’hui poème », premier mensuel de poésie journalistique.
Membre de l’Académie Mallarmé, membre du jury du prix Alain Bosquet et secrétaire de l’Association des Amis d’Alain Bosquet.
Présidente du prix Louise Labé. Médaille vermeil de la ville de Paris pour l’ensemble de son oeuvre et son action au service de la poésie.

Claudine Helft a été traduite fin 2005 en trois nouvelles langues des pays suivants: Itelie, Croatie et Bengati. Elle l’était déjà en bulgare, macédonien, anglais, espagnol, hébreu et partiellement en allemand et en chinois.
Son nom figure dans une trentaine d’anthologies et une centaine de revues. Elle a été invitée dans de nombreux pays dont l’Argentine, l’Irlande (Vendanges poétiques), l’Espagne, la Suisse, la Macédoine, entres autres Rencontre internationale en Bulgarie, récital de poèmes et conférence « L’importance des mots depuis la dernière guerre mondiale ».
Elle fut dernièrement invitée en Belgique (Biennales) et remarquée pour son article « Les mots qui brûlent… »
Reprise de ses articles aux rencontres de Cerisy: « Corps âme esprit », « Le Réel et l’imaginaire », et « Figures du messie ».

Journaliste et critique littéraire, ell est rédactrice à « Aujourd’Hui Poèmes » et membre fondateur du « Rendez-vous des poètes ». Elle a commis quelques trois cents articles sur des sujets poétique divers. Les derniers en date: Jochen Winter, interview de Robert Sabatier et Charles Dobzynski, lauréats des prix Montale et Goncourt.

Elle a été mise en scène en poésie par Jean Negroni et dite par Mesguish, Ronit, et Kabeth, Jean-Loup Philippe et accompagnée par des voix telle que Esther Lamendier et plus récemment Françoise Galais.

L’année 2006 doit voir la parution d’un choix de poèmes sur un thème précis, un livre d’aphorisme, et un de poèmes encore inédits.

Bibliographie

Parmi ses oeuvres principales citons, entre autres :
Une trilogie comprenant

  • L’Etranger et la rose, cherche-midi, 2003
  • Le Monopole de Dieu, ed. L’Age d’Homme, 1996
  • L’infinitif du bleu, ed. L’Age d’Homme, 1992
  • Métaphorphoses de l’Ombre, ed. P. Belfond,1985
  • Visages de l’écriture avec la graphologue Louise Leroux, 1983
  • Parhelies ed. St Germain des Prés, 1978
  • Un risque absolu ed St Germain des Prés, 1976
  • L’entre-deux ed. St Germain des Prés, 1975
    En préparation : un livre de nouvelles, un livre d’aphorismes et divers articles et critiques.

Claudine Helft au 36e Marché…

Mercredi 13 juin 2018 / 19 h 30 / Périphérie #32