K. MICHEL

K. Michel

Né le 13 août 1958 à Tilbourg (tout en bas des Pays-Bas). Après des études de philosophie aux universités de Groningue (tout en haut des Pays-Bas) et d’Amsterdam (au milieu des Pays-Bas), il s’est consacré entièrement à l’écriture. Dans les années quatre-vingts, il se fait les dents : on le trouve à Londres fabriquant des imprimés façon punk ; de retour au pays natal, il remplit avec Arjen Duinker les pages de la revue autoproduite AapNootMies, il organise des lectures au De Verloren Tijd (Le Temps Perdu), un centre littéraire alternatif à Amsterdam. C’est aussi dans ce centre, rebaptisé Perdu, qu’il a débuté en 1989 avec les courtes proses du pantin Tingeling, reprises depuis dans le volume Tingeling & Totus (1992).