Dominique Aurélia

Gérard Gavarry. Photo D.R.

Dominique Aurélia est maître de conférences à l’université des Antilles en Martinique, où elle enseigne la littérature caribéenne anglophone et américaine, en particulier, les récits de la traversée écrits par des femmes. Elle a publié de nombreux articles sur la littérature caribéenne et les théories postcoloniales dans des revues académiques internationales.

Biographie :
Trinidad, une société en voie de « décréolisation ? (Presses Universitaires Bordeaux, 2005)
 Wide Sargasso Sea/The Autobiography of my mother (éditions L’Harmattan, 2009)
 In search of a third space (Small Axe, Duke University, 2011)
 Dislocations textuelles et reconfigurations identitaires dans Humus de Fabienne Kanor (Archipélies, 2012)
 La Poétique du paysage chez Derek Walcott (Vertigo, 2012)
Voix du Sud : étude de trois autobiographies de femmes esclaves (Transatlantica, revue française d’études américaines, université de Toulouse, 2013)
La Poétique du chancellement dans l’œuvre d’Edwidge Danticat (Cambridge Scholars Publishing, 2015).
Nouvelliste, elle est à l’origine du concept de « L’en-Ville » illustrée plus tard par Patrick Chamoiseau dans Texaco (Prix Goncourt 1992).

Dominique Aurélia au 38e Marché…

Samedi 24 octobre 2020 / 19 h / Marché de la Poésie

La Nuit du Marché
30 ans du Prix Carbet de la Caraïbe