Sébastian Thiltges

Sébastian Thiltges. Photo D.R.

Sébastian Thiltges (né en 1984 à Luxembourg) est docteur en littérature comparée. Après une thèse intitulée « Paysages silencieux dans le roman réaliste (1850-1900) », soutenue en 2013, il se consacre à l’écocritique et à l’écologie culturelle à travers deux projets postdoctoraux : un premier à l’Université du Maine portant sur l’écologie dans la littérature de jeunesse en Europe et un second à l’Université de la Sarre sur la nature et l’environnement dans la littérature luxembourgeoise. Dans le cadre de ces recherches, il publie plusieurs articles et codirige les ouvrages Éco-graphies : écologie et littératures pour la jeunesse (coéd. Nathalie Prince, Rennes : PUR 2018) et Écologie culturelle et cultures écologiques dans la Grande Région (coéd. Christiane Solte-Gresser, Berlin : Peter Lang 2020), ainsi que le volume en ligne Le Mal sans visage dans la culture populaire (coéd. Oliver Kohns, http://cultx-revue.com, 2021). Après avoir enseigné en tant qu’ATER à l’université de Lorraine au cours de l’année académique 2017/2018, Sébastian Thiltges est actuellement assistant-chercheur à l’université du Luxembourg, où il s’intéresse à la didactique des littératures luxembourgeoises. Il est membre du jury du Prix Servais depuis 2015 et président de la Société luxembourgeoise de littérature générale et comparée depuis 2016.

Sébastian Thiltges au 39e Marché…