Maxime Perrin

Maxime Perrin. Photo Carole B

Maxime Perrin commence très jeune l’apprentissage de l’accordéon et acquiert une expérience de la scène grâce aux bals et aux musiques populaires, puis il découvre une autre facette de son instrument dans les concours (lauréat de Radio France, de l’UNAF).  Dans une recherche d’un monde musical plus classique, il entre au conservatoire du 18e arr. de Paris dans la classe de Max Bonnay, où il fait des études supérieures. Il suit parallèlement des études de musicologie à La Sorbonne en master (avec Laurent Cugny) et des cours d’analyse et écriture.
Il s’intéresse alors de plus en plus au jazz et aux musiques improvisées multipliant les expériences de scène au contact de formations musicales d’Europe de l’est (cirque Alexis Gruss, Les Fils Canouche) et de chanteurs (Dikès, Akim, Air brut).
Fondateur d’Anamorphoses, un duo voyageur avec J. Mauch (albums Anamorphoses, 2014), Esperanto 2016 et Vingt ans, 2022) et de SessionS I avec le clarinettiste S. Thezé (Cd éponyme, 2018) ainsi que de Chemins de traverse, 2021), Maxime Perrin est également arrangeur pour Tiziana Valentini (chansons urbaines déjantées) et il participe à différents projets jazz au côté de Bertrand Renaudin, Thierry Bonneaux, Didier Malherbe, et également Olivier Cahours (album L’esprit libre, 2020). Il crée le quartet Les Célestins qui marie Jazz et Hip hop, en featuring avec le slameur tunisien Malek Khemiri, Ellinoa ou encore Guillaume Perret (Les Célestins, 2019 et Incidences, 2022). Il se produit régulièrement avec les sopranes Clémentine Découture et Dorothée Lorthiois dans plusieurs programmes ainsi qu’avec la vocaliste de blues Christina Goh et l’américaine Ilène Martinez. Il a accompagné Christophe Alévèque pendant plus de 10 ans, ce qui lui a permis de se produire à l’Olympia, au Casino de Paris, au Théâtre du rond-point, à la Comédie Caumartin et dans divers festivals : Avignon, Montréal.
Toujours en recherche de nouveaux horizons, Maxime Perrin accompagne également des spectacles de la ligue d’Impro (Lifi, Cie Femme à Barbes) et de nombreux spectacles de créations théâtrales (Cyrano : Petit Molière 2017, Chambre bleue avec le Collectif In Vitro au TGP de St Denis et sur diverses scènes nationales) et de créations poétiques (Arrabal, Sabatier, Dagtekin).
En 2021, il collabore avec Marc Delouze et Nancy Huston à la création du livre disque Jusqu’à quand. Il fait partie également de la compagnie « Le belouga », qui favorise la connaisance de l’art en milieu rural, et de la compagnie « les demains qui chantent », qui se donne comme but de permettre aux enfants de conjuguer nature et art.

Maxime Perrin au 39e Marché…