Jaume Pont

Jaume Pont. Photo D.R.

Jaume Pont est né à Lleida, en Catalogne, en 1947. Il fait partie de la génération de poètes qui se sont fait connaitre à partir des années 1970, aux côtés de Miquel de Palol et de Josep Piera. Présent dans les anthologies de la poésie catalane contemporaine, l’œuvre de Jaume Pont a aussi été traduite et publiée dans plusieurs langues, dont le français (œuvres complètes chez plusieurs éditeurs) par François-Michel Durazzo :

Raison de hasard (1976-1989), éd. fédérop, Gardonne / Le Noroît, Québec, 2010.
Limite(s) (1976) ; Les Voiles de l’éclipse (1980); Jardin Barbare (1981) ; Divan (1980-1982) ; Raison de hasard (1983-1989)
Vol de cendres (1996), éd. du Noroît, Québec, 2003.
Livre de la frontière (2000), éd. Al Manar, Neuilly-sur-Seine, 2006.
Nulle-Part (2007), éd. L’étoile des limites, Fourmagnac / Le Noroît, Québec, 2013.
Cantique d’ombres (2017), sans éditeur.
Miroir de nuit profonde, éd. L’étoile des limites, Fourmagnac, en 2022.

Sa poésie a d’abord subi certaines influences de la poésie française et allemande, avant d’atteindre un haut degré de dépouillement et de puiser à la source arabo-andalouse. Le point névralgique de cette œuvre, dans sa quête de pureté, est la mise à l’épreuve du langage dans sa capacité créatrice, son pouvoir de nommer le point de fuite où l’amour et la mort se confondent et se dépassent.

Jaume Pont au 39e Marché…

Dimanche 12 juin / Scène de marché