Jaume Pont

Jaume Pont. Photo D.R.

Jaume Pont est né à Lleida, en Catalogne, en 1947. Il fait partie de la génération de poètes qui se sont fait connaitre à partir des années 1970, aux côtés de Miquel de Palol et de Josep Piera. Présent dans les anthologies de la poésie catalane contemporaine, l’œuvre de Jaume Pont a aussi été traduite et publiée dans plusieurs langues, dont le français (œuvres complètes chez plusieurs éditeurs) par François-Michel Durazzo :

Raison de hasard (1976-1989), éd. fédérop, Gardonne / Le Noroît, Québec, 2010.
Limite(s) (1976) ; Les Voiles de l’éclipse (1980); Jardin Barbare (1981) ; Divan (1980-1982) ; Raison de hasard (1983-1989)
Vol de cendres (1996), éd. du Noroît, Québec, 2003.
Livre de la frontière (2000), éd. Al Manar, Neuilly-sur-Seine, 2006.
Nulle-Part (2007), éd. L’étoile des limites, Fourmagnac / Le Noroît, Québec, 2013.
Cantique d’ombres (2017), sans éditeur.
Miroir de nuit profonde, éd. L’étoile des limites, Fourmagnac, en 2022.

Sa poésie a d’abord subi certaines influences de la poésie française et allemande, avant d’atteindre un haut degré de dépouillement et de puiser à la source arabo-andalouse. Le point névralgique de cette œuvre, dans sa quête de pureté, est la mise à l’épreuve du langage dans sa capacité créatrice, son pouvoir de nommer le point de fuite où l’amour et la mort se confondent et se dépassent.

Jaume Pont au 39e Marché…