Paul Mathieu

Paul Mathieu. Photo Dirk Skiba

Paul Mathieu, né à Pétange (Luxembourg) le 15 janvier 1963. Belge et luxembourgeois. Habite Guerlange (région d’Arlon). Licencié en philologie romane (Université de Liège), professeur de français et d’espagnol à l’Athénée royal d’Athus et à l’IEPSCF d’Arlon. A collaboré à divers journaux et revues : Les Cahiers luxembourgeois (Luxembourg), Le Jeudi (Luxembourg), Pyro (Paris), Le Cri d’os (Paris), L’Arbre à paroles (Amay), Les Amis de l’Ardenne (Charleville), Traversées (Virton)… Articles et études sur Andersen, Mandiargues, Ghelderode, Thomas Owen, Hubert Juin, André Schmitz, Guy Goffette, Jean-Pierre Verheggen, Jude Stéfan, Salah Stétié… Articles relatifs à l’histoire littéraire, à la toponymie, à l’histoire et aux légendes… Organisation de soirées littéraires et de plusieurs expositions (Hubert Juin, Arthur Praillet…). Participation à des rencontres littéraires (Gatineau, Alvito, Cluj…) et à plusieurs colloques (Université de Bari, Université de Milan, Université de Luxembourg…). Secrétaire de l’Académie luxembourgeoise.

Bibliographie d’ensemble
Poésie :
Les Sables du silence, Amay, L’Arbre à paroles, 1998.
Solens, Luxembourg, les Cahiers luxembourgeois, 1998.
Les Défricheurs de jardins, Aguessac, Clapàs, 2000 (coll. « Franche-lippée ») ; présentation de Paul Roland.
Bordages, L’Arbre à paroles, 2001.
Bab suivi de Byzance, La Porte, 2002.
Dragons de papier, Guerlange, Le Scarabée d’or (édition  artisanale en calligraphie), 2003.
– Plusieurs textes in (collectif) Amoroso, Écrits des Hautes-Terres, 2001 (coll. « Sentiers »), p. 88-93.
Marchant de marbre, L’Arbre à paroles, 2004.
Ter, Atelier du Héron, 2004 (coll. « Pérégrins »).
Graviers, La Porte, 2004.
Le Chêne de Goethe, Tétras Lyre, 2005.
Qui distraira le doute, L’Arbre à paroles, 2006.
Cadastres du babel, Estuaires, 2008
En venir au point, Phi, 2009
Le Puits, La Porte, 2013
Une pomme d’ombre, Rafaël de Surtis, 2015
Le Temps d’un souffle, Traversées, 2017
D’abord un peu de jour, Estuaires, 2019

Nouvelles
Le Sabre, Chouette Province, 1999.
Les Coquillages, Memor-Les Cahiers luxembourgeois, 2000.
Les Noces de l’écureuil, Noires Terres, 2020.

Théâtre
Les Déménageurs, in Cahiers de l’Académie luxembourgeoise, 2017.
Chez Palmyre, Athus, Centre culturel, 2018.
La Chair quitte les os, pièce inédite programmée dans le cadre du festival « Court toujours » à Jarnisy en janvier 2021.

Études littéraires
– Plusieurs textes in sn (collectif), Hubert Juin. Le paysage à plus d’un titre, CAGL & autres, 2002.
– « Entre Guy Goffette et Jude Stéfan quel trajet pour la poésie ? », in Où va la poésie française au début du troisième millénaire ? Actes du Colloque de Bari, 14 janvier 2002, Schena Editore, 2002 (coll. « Bibliotheca della ricerca. Cultura straniera », n° 113), p. 143-162.
– Auteurs, Autour, Traversées, 2015 (études littéraires).

Autres
– « Perspectives du français dans les zones frontalières : l’exemple du Luxembourg », Où va la francophonie au début du troisième millénaire ? Actes du Colloque de Bari, 4-5 mai 2005, Schena Editore – Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2005 (coll. « Bari-Paris », n° 2), p. 257-278.
– La Gaume en images, Noires Terres, 2018.
Prix Jean Lebon,1996. – Prix Un auteur une voix (poésie ; texte interprété par Marie Renson), RTBF, 1999.
– Prix Robert Duterme de l’Académie Royale de Langue et Littérature françaises de Belgique en 2000 pour Les Coquillages.
– Prix Arthur Praillet 2009 pour l’ensemble de l’œuvre.
– Prix de l’Académie de Metz en 2010
– Prix Robert Goffin 2016.

Paul Mathieu au 38e Marché…

Jeudi 8 octobre 2020 / 19 h / Périphérie #08