Fabrice Hologne

Fabrice Hologne. Photo D.R.

Fabriqué de façon artisanale et franco pures pores, Fabrice Hologne vit le jour  un soir de l’an 1970 à l’heure du coucher. Après des études diverses et avariées et une nuit de grande beuverie il se mit à écrire. Pourquoi ? lui même ne le sais pas et il n’a pas l’intention de répondre cette question car il ne veux pas rentrer dans des sphères métaphysiques, psychologiques, pyrotechniques, qui troubleraient son esprit déjà si embué par des vapeurs spiritueuse. Il a à son actif :
* quelque pièces de théâtre, c’est pas dramatique ! non Monsieur c’est dramaturgique ! dont J’ai loupé l’omnibus et La Beauté sauvera le champ de patates
* Un roman qui n’est pas romantique, peut-être romanesque, en tout cas rocambolesque qui s’intitule selon l’auteur : Dans la rue tous les chiens sont nus mais que les lecteurs appelle tous simplement « Sacha » car c’est plus facile comme ça.
Actuellement il peaufine un recueil de poésies enfantines mais pas pour enfant ou alors pour l’enfant qui est en l’homme : Arnolf mais pas trop et à un recueil de fictions courtes et musique : Les Annas

Fabrice Hologne se dit ,car normalement on termine les biographie par la date de décès, que s’il mourait tout serait fini, que la terre en premier cesserait de tourner, que le soleil en second cesserait de briller, que la lune elle aussi cesserait par solidarité toute activité, que le ciel pleurerait que la mer déborderait. Alors pour éviter ces fâcheux événements Fabrice Hologne à décidé qu’il resterait vivant !

RECEVEZ NOTRE NESLETTER

Fabrice Hologne au 38e bis Marché…

samedi 18 septembre / Le Cellier (Reims)

dimanche 19 septembre / Le Cellier (Reims)