Marie-Christine Gordien

Marie-Christine Gordien. Photo Hervé Hôte.

Marie-Christine Gordien est née en France d’un père guadeloupéen et d’une mère originaire du Massif central. Entre rêves, impressions et questionnements sur son identité, Chayotte, son premier recueil de poèmes, paraît en 2011. Comme les suivants, Pollens (2012), La Monnaie des songes (2015), Moon Walker (2018), cet ouvrage participe à l’expression d’une vision métissée du monde où la poète saisit et explore l’autre envers du dire où sa parole est un geste captant le récit vécu du corps.
Sa passion pour le jazz se laisse entendre à travers le voile discret de sa langue disant l’injustice et les blessures fauves de l’existence. Établie dans le sud de la France où elle a animé pendant sept ans l’option Écriture créative à l’université de Nîmes, elle mène des ateliers d’écriture et fait des lectures publiques. C’est La Monnaie de songes qui a été choisie pour la reprise en poche de l’ensemble de ses poèmes dans la collection « Points Poésie » au Seuil et paru en mars 2021. En avril de la même année parait aux éditions de la Rumeur libre son dernier recueil, L’Impossibilité d’aimer.

Marie-Christine Gordien au 39e Marché…

samedi 14 mai / Maison André Breton (St Cirq)