Françoise Mingot-Tauran

Françoise Mingot-Tauran Photo. Catherine Cour Dessin. Claudine Suret-Canale.

Professeur agrégée, docteur en Littérature comparée, éditrice, comédienne, metteuse en scène, poète et chanteuse, Françoise Mingot-Tauran a enseigné à Bordeaux, Dunkerque, Saint-Brieuc, au Sénégal et au Maroc, avant de revenir en Provence où elle avait étudié à la faculté d’Aix-en-Provence sous la houlette de Georges Mounin et Claire Blanche-Benveniste. Jean-Louis Barrault encourage son éveil, et elle travaille avec Léo Ferré à des recherches sur la mise en chanson des poèmes et les rapports poésie-musique occidentales depuis l’Antiquité. Quand elle peut enfin se consacrer à l’écriture, elle publie Impertinences, chansons à lire, chansons à dire (2008), Tsiganiada, adaptation en vers français d’une épopée roumaine de Ion Budai-Deleanu, chef d’œuvre de la littérature universelle (2014), Quand sera venu le temps, goguettes (2016) et
collabore à des revues littéraires et linguistiques. À paraître en 2022, pour les 40 ans de Wallâda, une épopée de 5000 vers écrite à l’âge de 35 ans, L’Épopée Waroutcho, évoquant son entrée dans le milieu tsigane. Deux albums, Waroutcho (2003), Zone interdite (2012) amorcent une série d’enregistrements personnels ainsi que de compositions autour de l’œuvre de Gaston Couté.

Françoise Mingot-Tauran au 39e Marché…