Nouveautés des éditeurs et des revues 2017

Livres (Les) de l'homme, Œuvre complète, Bruno Durocher

Les visages de l'homme, Tome IV, album

Nicole Gdalia et Xavier Houssin


Éditeur :Editions Caractères


Livre

Langue d'origine :Français

Format :13,0 x 19,5 cm

Nombre de pages :312

Date de parution :05/20/2017

ISBN :978-2-85446-574-7

Prix :32,00 €

Argumentaire :

Après le volume de poésie À l’image de l’homme au printemps 2012, après le volume de prose Les mille bouches de l’homme en 2013, après Métamorphoses de l’homme, rassemblant son théâtre et ses essais en 2015, les Éditions Caractères publient le dernier volume de l’œuvre complète de Bruno Durocher : Les visages de l’homme, album chronologique très richement illustré qui retrace sa vie et sa carrière littéraire. Ces quatre livres rassemblés forment un ensemble exceptionnel pour découvrir ou retrouver l’âme et les mots de celui que Claude Mauriac appelait « le poète de l’Eternel ».

Comment retracer la vie de Bruno Durocher, son douloureux périple, son existence ensorcelée de mauvais rêves, franchie au gué des révoltes, des insensés espoirs? Comment rendre compte aussi de ses élans, de ses désirs, de ses bonheurs? Les visages de l’homme rassemble des photos, des lettres, des documents officiels, fragiles témoins de papier d’un passé haché. Il y a les livres, les mots, les poèmes de Bruno Durocher écrivain. Il y a aussi tout son travail d’éditeur. L’album est riche de près de 600 illustrations et d’un index de dix pages où l’on retrouve les noms des plus grands : Lorca, Queneau, Jouve, Cocteau, Tzara, Pessoa, Delaunay, Picasso, Braque, Arp, Picabia, Villon etc... Explorons ses souvenirs, ses sentiments, l’infinie variété de ses doutes, ses certitudes fugaces. Dans une traversée de tout le xxe siècle.

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

« Je suis Polonais. Juif. J’ai vécu dans les camps. Je m’appelle en poésie Bruno Durocher. » Celui qui se présente ainsi un soir d’octobre 1950 à Claude Couffon et aux jeunes poètes de Lettres Mondiales n’a pas encore trente ans. Ses années passées à Sachsenhausen et à Mauthausen ont changé son regard sur le monde. Pourtant, avec une espérance têtue, il n’aura de cesse d’ouvrir en grand ses mots sur une vie neuve et battante. À conquérir et à partager. Il est né le 4 mai 1919 à Cracovie sous le nom de Bronisław Kaminski. Élevé dans le catholicisme paternel, il se convertira violemment au judaïsme de sa mère. C’est un jeune homme précoce, dévoré de poèmes. À dix-sept ans, son recueil Przeciw (Contre) lui vaut d’être appelé «le Rimbaud polonais». Pour lui, tout cela, très vite, sera histoire ancienne. À sa sortie des camps, il va choisir la France. C’est en 1945 qu’il arrive à Paris. Quatre années lui suffisent pour écrire dans la langue de son nouveau pays. En 1949, Pierre Seghers publie ses premiers textes, Chemin de couleur. « Vous êtes un des nôtres », va lui dire Paul Eluard. Et sûrement pas des moindres...
Bruno Durocher est un des grands poètes de ce difficile xxe siècle. Mais il se veut aussi passeur. Cette même année 1949, il fonde avec Jean Follain, André Frénaud et Jean Tardieu, la revue Caractères dont il sera bien vite seul responsable. Elle deviendra aussi sa maison d’édition. Bruno Durocher a publié les plus grands de ses contemporains. Son travail d’éditeur ne doit pas faire oublier son œuvre. Jérôme Garcin, en 1979 dans Les Nouvelles littéraires écrivait : « Bruno Durocher possède plus d’une raison pour combattre, à coups de phrases cinglantes et nues, le silence et la nuit. »

JOINDRE VOS IMAGES (JPG UNIQUEMENT) / Max : 1 Mo