Nouveautés des éditeurs et des revues 2018

Écorce terrestre (L’)

Jean-Pierre Chambon


Éditeur :Le Castor Astral


Livre

Langue d'origine :Français

Format :14,0 x 20,5 cm

Nombre de pages :144

Date de parution :02/01/2018

ISBN :979-10-278-0144-2

Prix :14,00 €

Argumentaire :

Le Castor Astral a publié un des tout premiers livres de Jean-Pierre Chambon dès 1986.

Ce nouveau livre est un retour aux sources aussi motivant qu’émouvant pour l’éditeur et l’auteur.

L’Écorce terrestre frappe par sa fluidité et une imposante réflexion sur la lumière, la transparence, les ombres, les éléments naturels, les empreintes, le visible et l’invisible.

Le mot de l’auteur
« Une barque vide ballottée par la mer cendreuse donne une idée du vertige de la solitude. Une méduse provoque des visions à la seule pensée de sa membrane hallucinante. Vingt-quatre heures déclinées à l’aplomb d’un champ de tournesols rameutent une série d’images proliférantes. Une montagne brûlée évoque le noyau obscur des mots dont la coque se craquelle, un corps nu dans un sous-bois, le mystère de l’éveil au monde. Les ruines d’une usine sont hantées par l’absence, autrement qu’un nom à demi effacé sur une stèle. Un bonhomme de neige en train de fondre ramène à l’enfance, autant qu’à l’enfermement et à la fuite. Explorant des situations et des figures singulières, le poème cherche à révéler ce qui excède le visible. Confrontée aux forces élémentaires et aux états de la matière, la langue doit rendre la sensualité de l’eau et la dureté de la pierre, la suavité de la fleur et la chaleur du feu, le goût de la neige ou du sel. Écrire accomplit enfin une transsubstantiation : la lumière qui émane des choses infuse dans les mots. »

Jean-Pierre Chambon

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Jean-Pierre Chambon, né en 1953 à Grenoble. Après des études de philosophie, il a travaillé comme journaliste. Il a publié une vingtaine de livres, (Gallimard, Le Castor Astral, Cadex, L’Amourier, Jacques Brémond), essentiellement dans le domaine de la poésie, mais aussi quelques récits. Il coanime la revue Voix d’encre depuis 1991 et participe au projet de la revue Arpentages. Quelques-uns de ses poèmes ont été traduits en espagnol, portugais, italien, anglais, russe, polonais, hongrois, bulgare, arabe. Il a reçu le Prix international de poésie francophone Yvan Goll pour Le Roi errant (Gallimard).

JOINDRE VOS IMAGES (JPG UNIQUEMENT) / Max : 1 Mo