Nouveautés des éditeurs et des revues 2018

Escapade en Facilie

Didier Malherbe


Éditeur :Le Castor Astral


Livre

Langue d'origine :Français

Format :14,0 x 20,5 cm

Nombre de pages :144

Date de parution :01/04/2018

ISBN :979-10-278-0143-5

Prix :14,00 €

Argumentaire :

Poème postface de Jacques Réda
Coédition avec La Lucarne des Écrivains

• Pourquoi avoir voulu écrire un recueil de sonnets ?

“J’ai écrit mon premier sonnet à 17 ans. La forme m’a toujours intéressé, c’est un véritable microcosme, une forme courte qui ressemble à un petit monde. Je prends souvent l’image du moulin à café à l’ancienne pour parler des sonnets. Le 1er quatrain est le réceptacle dans lequel nous mettons les grains de café, dans le 2e quatrain s’opère le moulinage et les tercets sont les tiroirs desquels nous tirons le résultat : la poudre, la dégustation. À l’oral, la lecture d’un sonnet dure une minute et s’évapore. Je suis un homme de l’oral, de l’ouïe. Avec le sonnet écrit, un retour est possible. J’aime également l’idée de penser le sonnet comme une toupie : tous deux ne tiennent que sur la pointe, le dernier vers. Mon précédent recueil, L’Anche des métamorphoses, était déjà un recueil de sonnets, écrits en hommage à mon instrument fétiche : le saxophone. Je remerciais le roseau de m’avoir laissé jouer de la musique grâce à lui.

• Pourquoi intituler votre livre “Escapade en Facilie” ?

“Facile” renvoie à la fois au laudatif et au péjoratif. J’aime cette ambivalence des sens, j’interroge l’ambiguïté tout au long de ce recueil, qui m’a demandé trois années de travail. Je rejoins Voltaire en quelque sorte. Tout ce qui est élégant a l’air facile, mais l’inverse n’est pas vrai. D’ailleurs, avec Voltaire, d’autres “très grands” habitent ces pages, tels que Baudelaire ou Sainte-Beuve.

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Né à Paris en 1943, Didier Malherbe voyage en Inde en 1962, à la découverte de la musique indienne, du sanscrit, du yoga avant de partir vivre à Tanger en 1966, dans une communauté d’artistes de la Beat Generation. De retour à Paris, 1968 est une année charnière pour lui puisqu’il rencontre Daevid Allen, fondateur de Soft Machine. Avec lui, il va participer à l’aventure Gong, de 1969 à 1977 : groupe communautaire fusionnant rock, jazz, raga et psychédélisme. Didier Mal- herbe enregistre alors avec Gong l’album mythique, Camembert électrique. C’est désormais avec le Hadouk Trio, mais aussi avec des personnalités telles que Jean-François Zygel, que Didier Malherbe participe à des tournées mondiales. Il est l’auteur de L’Anche des métamorphoses (Les Éditions Buissonnières).

JOINDRE VOS IMAGES (JPG UNIQUEMENT) / Max : 1 Mo