Stéphane Lambert

Photo : Anne Bourguignon

Poète, romancier et essayiste, Stéphane Lambert est né à Bruxelles en 1974. Son travail littéraire est marqué par une volonté de dépasser la classification des genres et des formes, préoccupation qui l’a fait se rapprocher des arts plastiques. Dans un cycle romanesque initié avec Les couleurs de la nuit (2010), il interroge la notion d’intériorité dans le chaos du monde contemporain. La question de l’intime est également au cœur d’un cycle autobiographique (Mes morts, 2007 ; Mon corps mis à nu, 2013). Interpellé par le processus de création, il a consacré différents livres à des artistes : L’Adieu au paysage : les Nymphéas de Claude Monet (2008), Mark Rothko : rêver de ne pas être (2011), Nicolas de Staël, le vertige et la foi (2014), Avant Godot (2016) à propos de l’influence de Caspar David Friedrich sur Beckett, ou encore Visions de Goya, l’éclat dans le désastre (2019).
Ses derniers textes poétiques sont directement inspirés d’œuvres artistiques : Chapelle du rien (2014), Art Poems (2018). Parallèlement à ses livres, il écrit des fictions radiophoniques sur des créateurs (Staël, Monet, Spilliaert, Melville) pour France Culture. Il a co-écrit l’ouvrage Dans le désordre (2011 – prix du Meilleur livre sur le théâtre) avec le metteur en scène Claude Régy.

Stéphane Lambert au 37e Marché…