Rose-Marie François

Poète, philologue, romancière, dramaturge, rhapsode. On lui doit plus de trente livres.

L’interdiction de parler picard au profit du seul français induit dès l’enfance une passion pour les langues étrangères. Germaniste, elle a enseigné dans les universités de Liège (Belgique), de Lund (Suède), de Lettonie (à Riga), dont elle est dr. honoris causa, et au Centre Européen de Traduction Littéraire (Bruxelles). Compose et joue des seule-en-scène. Marquée par la guerre 1940-1945, voir e.a. : La Cendre (Jacques Antoine, 1985), L’Aubaine (Luc Pire, 2009), et Lès Chènes (micRomania, 2013), récit couronné en 2016 du Prix triennal LRE de la Fédération Wallonie-Bruxelles. On lira 39 voyages dans Course lente avant l’aurore (MaelstrÖm, 2015), un autre dans Charlayana (micRomania 2016), d’autres encore dans Une Afrique en fragments (Tétras-Lyre, 2017).

Rose-Marie François au 35e Marché…

Jeudi 1er juin 2017 / 21 h / Périphérie #28