Dominique Quélen

Dominique Quélen. Photo. Antoine LnP.

Né en 1962 dans un milieu ouvrier en banlieue parisienne, après une agrégation et une thèse sur Italo Svevo, je suis devenu professeur en lycée dans le Nord. J’ai arrêté l’enseignement en 2015 et me consacre depuis à l’écriture et aux activités qui l’accompagnent (résidences, ateliers…). Ma poésie, souvent organisée en séries, mêle les contraintes formelles et les dysfonctionnements du corps, avec un intérêt marqué pour le vide (qui ne l’est jamais) et le rien (qui est quelque chose). Je travaille aussi avec des compositeurs (Aurélien Dumont, Loïc Guénin, Misato Mochizuki, Gérard Pesson, Mathieu Corajod, Frédéric Tentelier…), allant de la toy music à l’opéra de chambre en passant par l’improvisation. Derniers livres parus : La Gestion des espaces communs (Lanskine, 2019), Revers (Flammarion, 2018), Avers (Louise Bottu, 2017).

Dominique Quélen au 39e Marché…