Serge Pey

Serge Pey. Photo C. Mulas

Né en 1950, écrivain, poète, plasticien, Serge Pey reste un créateur parmi les plus singuliers de la poésie-action internationale. Expérience des limites du langage, engagement politique et philosophique de la poésie, examen critique de la performance, statut du rôle des avant-gardes, sont les thèmes centraux évoqués dans ses recherches théoriques. Serge Pey a publié récemment Ahuc, poèmes stratégiques (Flammarion), Le Trésor de la guerre d’Espagne et La Boîte aux lettres du cimetière (Zulma), Le Manifeste magdalénien (Dernier Télégramme), Histoires sardes d’espérance, d’assassinat et d’animaux particuliers (Castor Astral), Occupation des cimetières (Jacques Brémond), Poésie-Action, Manifeste pour un temps intranquille, (Castor Astral), Mathématique générale de l’infini (NRF Gallimard), Le Carnaval des poètes (Flammarion), Victor Hugo, Notre Âme des paris (La Rumeur libre), Ouessant (La Rumeur libre), Traité à l’usage des chemins et des bâtons (Le Bois D’Orion).

Serge Pey a dirigé les Chantiers d’art provisoire du Ciam à l’université Toulouse 2-Jean Jaurès. Il est le fondateur du Piapc Prix international et atemporel de poésie clandestine.

Serge Pey au 38e bis Marché…

lundi 11 octobre / La Cave Poésie René Gouzenne (Toulouse)

mercredi 20 octobre / scène du Marché