Florence Pazzottu

Florence Pazzottu. Photo Charles GréMont

Florence Pazzottu publie cette année chez Lanskine Jaime le mot homme et sa distance (cadrage-débordement), qui fait suite aux trois volumes parus chez Flammarion dans la collection « poésie ».

Elle est l’auteur d’une quinzaine de livres — dont Le Monde est immense et plein de coïncidences (L’Amourier, 2018), troisième récit d’une trilogie qui comprend Laccouchée (Comp’Act) et La Tête de lHomme (Seuil)— et de quelques courts films. Elle a réalisé en 2019 son premier long métrage, La Pomme chinoise, en sélection officielle au FID (festival international de cinéma de Marseille) 2019.
Certains de ses textes ont été portés au théâtre (dernièrement Frères numains, paru en 2016 chez Al Dante/Presses du réel, avec une postface de Bernard Noël), d’autres écrits à l’invitation de la compagnie Les Guêpes rouges (notamment pour Stand up / Rester debout et parler, prix humour SACD 2018, actuellement en tournée). Elle scénographie elle-même parfois, et lit ou performe, ses textes, seule ou avec d’autres artistes, et expose encres, gribouillis, et installations-vidéo.

Florence Pazzottu au 38e Marché…