Nouveautés des éditeurs et des revues / 2022

Cliquez sur l’entrée pour plus d’infos

AUSTRALIE

(AUSTRALIEN)

Jan Wagner


Joindre la couverture


Éditeur :Illador


Livre

Langue d'origine :Allemand

Format :14,0 x 21,0 cm

Nombre de pages :224

Date de parution :16/05/2022

ISBN :9791090203334

Prix :25,00 €

Argumentaire :

Dès l’exergue du livre, Wagner joue cartes sur table : On est heureux en Australie, dès lors qu’on n’y va pas… Ces mots de l’immense écrivain portugais Fernando Pessoa traduisent l’ambition du poète de toucher à l’autre bout du monde en préservant le mystère. Wagner est avant tout un voyageur qui sait occuper le terrain et inventer des chemins de traverse pour se rendre dans ce pays à mi-chemin du rêve et de la réalité. Certes les poèmes s’inspirent d’une aventure vécue et s’attachent à traduire la fièvre et les balbutiements d’un monde en devenir. Mais, au-delà du foisonnement d’images, le lecteur retrouve dans chaque poème la même hantise d’aller au bout de soi-même et de dépeindre un univers mental. Si le tout dernier poème « Australie » a finalement donné son titre à l’ensemble du recueil, on y verra peut-être la fin d’une errance bien réelle mais plus sûrement encore le condensé d’une expérience intime qui interroge notre regard et enrichit notre propre vision du monde. Pas loin du cinéma de son compatriote Wim Wenders.

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Jan Wagner est né en 1971 à Hambourg. Il est diplômé en études anglo-américaines de l’Université de la ville. Après son passage au Trinity College à Dublin, il s’installe à Berlin et devient essayiste, traducteur de poètes anglophones et critique littéraire dans de grands journaux allemands. Il s’impose dès son premier livre, Probebohrung im Himmel (2001), comme une des voix marquantes de la jeune poésie allemande. Australie, son quatrième livre, publié en Allemagne en 2010, affiche une liberté réjouissante. Son écriture traduit l’originalité de son parcours : on y retrouve une attention discrète aux préoccupations formelles qui marque la tradition allemande, et ce mélange d’intimité et de lyrisme cher à ses maîtres anglo-saxons W. H. Auden et Dylan Thomas. Des longs poèmes aux aphorismes-haïkus, ses compositions minutieuses forment un recueil inventif où le plus familier contient l’universel.