Nouveautés des éditeurs et des revues / 2020

Cliquez sur l’entrée pour plus d’infos

QUELQUES PAS DE CÔTÉ

Dominique Loreau (novella) & Charley Case (gravures)


Joindre la couverture


Éditeur :Esperluète éditions


Livre

Langue d'origine :Français

Format :14,0 x 20,0 cm

Nombre de pages :64

Date de parution :20/03/2020

ISBN :9782359841268

Prix :14,50 €

Argumentaire :

"Deux mondes se rencontrent et, bien malgré eux, s’ouvrent et s’entremêlent. Les voilà devenus poreux. Les crabes, qui cherchent leur chemin, ont surgi par accident dans l’intimité des humains. Ils hantent leurs rêves et leurs fantasmes : la peur qu’ils grimpent sur les montants du lit pendant leur sommeil et pincent leur visage endormi, qu’ils se glissent dans les draps le long des corps nus, la panique à l’idée de marcher dessus, la crainte d’une invasion incontrôlable dans un avenir proche, le rêve inconcevable de se faire bouffer par des crabes ou de se retrouver enceinte de l’un d’eux. Donner naissance à des petits crabes ; répulsion."

Avec un ton décalé et un humour sous-jacent, Dominique Loreau décrit l'envahissement progressif de notre univers par de minuscules crabes.

Elle s’inspire d'un fait divers réel (de retour d’un voyage commercial en Chine, un bateau importe accidentellement des larves de crabes qui se développent à l'insu de tous) pour écrire cette parabole moderne. Elle décrit le quotidien de ces crabes clandestins, les dysfonctionnements qu'ils provoquent, la répulsion ou l'intérêt qu'ils suscitent chez les humains.

Ces petits crabes font rapidement office de métaphore. Dominique Loreau nous invite à une réflexion sur notre mode de vie occidental, notre manière de consommer, notre besoin de croissance exponentielle, notre méfiance par rapport à l’étranger, notre besoin de maîtriser le vivant.

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Dominique Loreau partage son temps entre le cinéma et l’écriture. Elle est également maître de conférence à l’Université Libre de Bruxelles en Ecriture de scénario et analyses de films.

Elle a réalisé plusieurs long-métrages : Les noms n’habitent nulle part, Divine Carcasse, ou comment une vieille voiture finit comme divinité en Afrique et dont l’affiche fut dessinée par Loustal, ainsi qu'un film-essai sur le temps, Au gré du temps, avec la collaboration du plasticien Bob Verschueren. Récemment, elle réalise un long métrage Dans le regard d'une bête.

Elle a également réalisé plusieurs documentaires dont un La folie des autres sur des consultations d’ethnopsychiatrie et trois court-métrages de fiction.

Aux éditions Esperluète, elle publie plusieurs livres : des recueils de nouvelles, L’eau du bain (2004) et A pas brouillés (2013) ; des textes illustrés par Lionel Vinche : Loin de Bissau (2010) et L'ombre dans le miroir (2015) et récemment un roman Ne pas dire (2017).

dominiqueloreau.be