Nouveautés des éditeurs et des revues / 2021

Cliquez sur l’entrée pour plus d’infos

CAVAFY

Une biographie

Robert Liddell


Joindre la couverture


Éditeur :Héros-Limite


Livre

Langue d'origine :anglais

Format :14,7 x 21,0 cm

Nombre de pages :288 pages

Date de parution :14/05/2021

ISBN :978-2-88955-038-8

Prix :24,00 €

Argumentaire :

Constantin Cavafy : sur cet auteur discret, pourtant considéré comme l’un des plus grands poètes grecs des 150 dernières années, peu de choses sont connues. Cavafy lui-même avait affirmé : «Que l’on ne cherche pas à savoir qui j’étais par mes actes et par mes dire !» Cependant, on ne saurait nier l’importance que revêt la connaissance d’un auteur pour la compréhension de son œuvre. Et qui mieux qu’un romancier de talent, au parcours parfois étrangement similaire à celui de Cavafy, pour nous dire la vie de ce poète ?

Personnage atypique lui aussi, Robert Liddell semblait tout désigné à accomplir cette tâche. Son travail singulier sur Cavafy, œuvre biographique mais aussi œuvre d’écrivain, est importante à plusieurs niveaux. Que ce soit pour mettre en relief l’œuvre du grand poète grec, pour se familiariser avec sa vie, ou pour le plaisir de lire une biographie de qualité.

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Critique littéraire, romancier, biographe, poète et traducteur, Robert Liddell est un auteur multiple. Né en 1908 à Turnbridge Wells en Angleterre, il passe les premières années de sa vie au Caire où son père, officier de l’armée à la retraite, travaille pour le gouvernement égyptien. De retour en Grande-Bretagne, il perd sa mère en 1914 alors qu’il n’a que six ans. Les trois prochaines années, qu’il passe à vivre avec deux de ses tantes, serviront de modèles pour son roman «The Aunts» (1987). Après de brillantes études à Oxford, Liddell est engagé par l’université et travaille à la Bodleian Library comme assistant au Département des manuscrits occidentaux, entre 1933 et 1938. Il y fait de nombreuses rencontres, notamment avec les romancières contemporaines Barbara Pym et Ivy Compton-Burnett sur lesquelles il écrit des ouvrages critiques.

Liddell quitte Oxford au début des années 1940 pour l’Egypte, où il occupe une succession de postes dans le milieu académique. Sa position excentrée par rapport à l’Angleterre signifie qu’il demeure relativement inconnu de la scène littéraire anglo-saxonne jusqu’aux années 1980, moment où le milieu commence à s’intéresser à ses ouvrages. Ses qualités de critique, romancier, mais également de traducteur, sont aujourd'hui largement reconnues.