Nouveautés des éditeurs et des revues 2019

Cliquez sur l’entrée pour plus d’infos

Des disparitions avec vent et lampe

Fanny Garin


Éditeur :éditions isabelle sauvage


Livre

Langue d'origine :Française

Format :12,0 x 15,0 cm

Nombre de pages :96

Date de parution :04/19/2019

ISBN :978-2-490385-01-0

Prix :15,00 €

Argumentaire :

Des disparitions avec vent et lampe se compose de trois parties nées d’un même lieu : une chambre, « chambre vide et réelle », mais aussi « lieu des drames » et « chambre de morte », à partir de laquelle va advenir la langue…
De la mort ou du drame, rien ne sera réellement dit, que ces disparitions et apparitions d’images dans et hors de la chambre. À l’intérieur, sont l’amour, le corps morcelé, la peau, les mots, la folie… et la lampe, figure centrale, « présence corporelle », « lampe drame de la chambre ». À l’extérieur, sont la pluie, la mer, les feuilles, la forêt, l’herbe et le vent, le vent partout, toujours le vent.
Émaillé d’adresses au lecteur – « comprenez-vous », « voyez-vous », « entendez-vous », « je reprends » –, le poème se joue de multiples pronoms, se dérobe au je (comme une excuse), pour mieux y revenir : « et ce n’était pas moi, qui le disais », « de qui je parle // pas de moi ». Quant au recours précis aux italiques, peut-il être interprété comme une interpolation, à lire comme un second poème caché dans le ventre du poème-matrice ?
Par un jeu de répétitions des mêmes mots, disposés et utilisés de façon différente, l’auteure crée une langue mouvante, entêtante, sans cesse détournée, retournée, évolutive comme une boucle en musique. Pour filer la métaphore musicale, les trois mouvements du texte composent une partition épurée qui reste cependant mystérieuse, architecturée par la rigueur de ses silences, formant souffle… « vous / vous souvenez // le vent ».

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Auteure, dramaturge et comédienne, Fanny Garin, née en 1988, écrit de la poésie, du théâtre et des récits depuis une dizaine d’années. Elle est, pour la saison 2018-2019, dramaturge sur Mademoiselle Julie de Strindberg, mis en scène par Jérémy Ridel (Full Frontal Theatre), et sa pièce Fleuve Niger ou de sang sera à l’origine d’un travail à l’espace 600 (Villeneuve, compagnie Ariadne). Ce texte a par ailleurs été sélectionné en 2017 par le GRATT ensemble pour son marathon scénique et a donné lieu, en 2018, à une sieste acoustique, par Béatrice Bienville (Agora de Nanterre). Fanny Garin a également co-fondé et dirige avec Julia Lepère la revue de poésie Territoires Sauriens – attention crocos, et a publié dans plusieurs revues (Remue.net, Catastrophes, Hors-sol ou Terre à ciel). Des disparitions avec vent et lampe est son premier recueil publié.

JOINDRE VOS IMAGES (JPG UNIQUEMENT) / Max : 1 Mo

RECEVEZ NOTRE NESLETTER