Sandra Moussempès

Sandra Moussempès. Photo Andres Donadio

Sandra Moussempès est poète, née à Paris en 1965, ancienne pensionnaire de la Villa Médicis, elle a publié onze livres, principalement aux éditions Poésie/Flammarion et de l’Attente parmi lesquels Photogénie des ombres peintes (Poésie/Flammarion 2009), Sunny girls (Poésie/Flammarion 2015), Colloque des télépathes (éditions de l’Attente 2017) et récemment Cinéma de l’affect (Boucles de voix off pour film fantôme) aux éditions de l’Attente. Son travail interroge les stéréotypes autour du féminin et les non- dits familiaux par le biais d’un environnement inquiétant, cinématographique et auto-fictif (elle a notamment écrit sur les photos de Cindy Sherman et les films Spring breakers ou Mulholland Drive). Elle déplace le poème vers l’art, explorant la mémoire des voix et le spiritisme. Également artiste sonore et vocale elle convoque la notion de temporalité et les états modifiés de conscience, intégrant parfois à ses lectures sa voix chantée (lyrique, éthérée, bruitée) à l’énonciation du poème, dispositif qu’elle a présenté au Centre Pompidou, au  Mamco de Genève, à la Fondation Louis Vuitton, au Kunsthalle Mulhouse, etc. Elle a réalisé quatre albums dont deux inclus dans ses livres aux éditions de l’Attente et deux aux éditions Jou. Elle vit actuellement en Normandie.

RECEVEZ NOTRE NESLETTER

Sandra Moussempès au 38e Marché…

Samedi 17 octobre 2020 / 16 h / Périphérie #15