Cécile Mainardi

Cécile Mainardi. Photo D.R.

Cécile Mainard/i est poète et artiste. Elle vit entre Nice et Paris. Elle a été résidente à la Villa Arson en 2005, au Bal en 2013, et récemment réinvitée par la Villa Médicis pour y écrire son dernier opus. Son travail a fait l’objet d’interventions et de lectures publiques, ainsi que de créations radiophoniques, dont un atelier de création à France Culture : L’Eau super-liquide. Parmi ses œuvres poétiques : La Blondeur, Je suis une grande Actriste, L’Immaculé Conceptuel, Rose Activité Mortelle, Idéogrammes Acryliques. Autant d’ouvrages où elle tourne autour d’un point de sidération, depuis lequel le langage lui-même semble ne plus renvoyer qu’à son propre mirage. Autant d’ouvrages qui apparaissent aussi rétrospectivement comme des programmes artistiques en quête de réalisation future. Elle intervient ainsi régulièrement dans des lieux d’art, et oriente de plus en plus sa pratique du côté de l’image, et de la situation parlée, comme si, en somme, toute ses explorations littéraires n’avaient été qu’un liminaire conceptuel à ce geste désormais décisif pour elle de déplacer le poème dans l’art. Son dernier opus, Le Dégré Rose de l’écriture, sous-titré Performance Under Reading Conditions, acte cette conversion, et l’engage dans une écriture résolument artistique. Mais elle opère aussi dans le seul champ de l’art. Un format, un genre artistique : les « Mainardises ».

RECEVEZ NOTRE NESLETTER

Cécile Mainardi au 38e bis Marché…

samedi 2 octobre / Lectoure à voix haute (Lectoure)