Volodymyr Karatchyntsev

Volodymyr Karatchyntsev. Photo D.R.

Volodymyr Karatchyntsev est poète, essayiste, traducteur et journaliste. Il est né en 1950 à Lviv, cité ancienne inscrite au Patrimoine mondiale de l’Unesco, espace civilisationnelle aux racines multiculturelles profondes, capitale culturelle de l’Ukraine contemporaine, une ville qui a influencé son penchant pour l’étude des langues, son intérêt professionnel pour la culturologie, les relations internationales et la poésie. Il en a résulté ses études des langues étrangères à l’université Ivan Franko de Lviv, l’occupation de postes dans le département de la culture de la région de Lviv, sa nomination de vice-directeur général de la Galerie nationale d’art et vingt ans de carrière diplomatique dans divers pays (Consul général d’Ukraine à Naples).
Il s’est reconnu poète dès l’âge de douze ans, mais c’est à l’université, ayant lu les œuvres de Breton et Tzara, Michaux et Queneau, Frénaud, Éluard, Guillevic et de tant d’autres, que son  écriture poétique a subi une forte influence touchant à la révélation. Sa carrière de fonctionnaire d’état ne lui laissant pas le temps de suivre sa vocation, il commença à publier ses œuvres assez tard. Parmi elles, des livres d’essais, L’Italie comme l’état d’âme, Jour huitième, (III Prix au Concours nationale Lion ailé, 2019), des livres de poésie, Chromosomes, Visibleinvisible, (Prix internationale Scovoroda. Jardin des chansons divines, 2019). Ses traductions de Paul Éluard et de l’auteur norvégien Odd Børretzen sur l’histoire du peuple norvégien (Det norske folks bedrøvelige liv og historie) ont été publiées dans la revue littéraire Vsesvit. Il est aujourd’hui directeur du journal Pulse de Stavropigeon (histoire, culture, littérature) à Lviv.

Volodymyr Karatchyntsev au 39e Marché…

mercredi 8 juin / Scène-Chapiteau du MarchéPanneau 1