Joël Des Rosiers

Photo : David Khoshatr

Joël Des Rosiers né le 26 octobre 1951 aux Cayes, Haïti est un psychanalyste, psychiatre, poète et essayiste québécois d’origine haïtienne. Descendant d’un signataire de l’Acte d’indépendance, Joël Des Rosiers passe son enfance au Canada quand sa famille, s’opposant à la dictature, gagne l’exil. Il partira faire des études de médecine à Strasbourg où il se lie à la mouvance situationniste au début des années 70. En Alsace, il participe à la lutte des sans-papiers et plus tard à la campagne des villes-refuges aux côtés de Jacques Derrida et d’Édouard Glissant. Il parcourt le monde, en particulier un long voyage au Sahel, avant de publier aux éditions Triptyque divers recueils de poèmes dont Tribu, Savanes, Vétiver, Gaïac et Chaux ainsi que deux essais Théories caraïbes (Prix de la Société des écrivains canadiens),et Métaspora. Essai sur les patries intimes (Prix du MLA 2013, New York).

Traduite en plusieurs langues, sa poésie qui procède de mystères et de sacrifices est travaillée par d’extrêmes torsions où se mêlent l’érudition apparemment clinique et les aveux de la chair. La parole du poète s’offre à se commuer en deuil, en cérémonie religieuse et sensuelle. Joël Des Rosiers reçoit en 1999 le Prix du Festival international de poésie et le Grand Prix du livre de Montréal pour Vétiver. Le Prix du Québec – Athanase-David (2011) lui est décerné par le Gouvernement du Québec pour l’ensemble de son œuvre.

Joël Des Rosiers au 36e Marché…

Mardi 5 juin 2018 / 18 h 30 / Périphérie #29