Géisskan Kollektiv

Gésskan Kollektiv. Photo Sven Becker

En 2015 un groupe d’amis luxembourgeois fonde le « Géisskan Kollektiv ». En luxembourgeois, Géisskan veut dire « arrosoir » ; il s’agit ici d’un clin d’œil métaphorique à l’échange impair de la politique des arrosoirs au Luxembourg et symbolise le fait de prendre bien soin d’une petite plante. Le but du collectif est de donner une chance aux jeunes écrivant leurs propres textes et/ou poèmes, de monter sur scène et de partager leur(s) pensée(s). Au fil des années, plus de 50 jeunes auteurs locaux se sont produits aux événements Slam de poésie de Géisskan, des mélanges d’escarmouches et de duels de mots épiques, battles à couper le souffle, dans les différentes langues du pays. Le collectif a déjà de nombreux événements à son actif, au festival Food For Your Senses, aux Rotondes, au Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, à l’Abtei Neumünster et lors de leurs propres pop-ups.
Dans le cadre du Marché de la Poésie, le collectif réactivera le « Dead or Alive Slam », un dérivé de slam dans lequel les acteurs liront des textes de poètes de leur choix, qu’ils soient morts ou vivants, et incluront le public à travers un quizz interactif en privilégiant la scène francophone luxembourgeoise ainsi que les classiques de la littérature française. Pourrez-vous les deviner tous ?

Géisskan Kollektiv au 39e Marché…