Brigitte Gyr

Née à Genève, Brigitte Gyr y étudie les Sciences Po et y pratique en tant qu’avocate. A Paris, depuis 1976, elle exerce comme traductrice (dernière traduction publiée : Les Confessions de Tirésias, poèmes d’Andras Gerevich, éditions Jacques Brémond, 2014) et anime des ateliers d’écriture. Elle a publié une quinzaine d’ouvrages en poésie, dont de nombreux livres d’artiste notamment : Parler nu éditions Lanskine (prix Charles Vildrac 2012 de la SGDL) ; Incertitude de la note juste, éditions Lanskine 2014 ; (premio di Ligrio, Rome : 2015), le vide notre demeure (La Rumeur libre). Brigitte Gyr écrit pour le théâtre (La Dictatrice, 2017) et pour la jeunesse (Editions du Rocher/ Los Païs d’enfance), ainsi que des nouvelles (publiées en revues : Bozzetto (Suisse), Matrix (Allemagne), Harfang, Siècle 21… Elle figure dans de nombreuses anthologies françaises, et bilingues (dernières en date : Anthologie espagnol-français de poètes français, Suisse poétique, 2015). Ses poèmes sont traduits en plusieurs langues (allemand, italien, anglais, espagnol, hébreu, grec, arabe, slovène.

Brigitte Gyr au 35e Marché…