Serge Basso de March

Serge Basso de March. Photo D.R.

Fils d’immigrés italiens, Serge Basso de March est né en 1960 à Verdun, lieu symbolique d’une des plus grandes batailles de la première guerre mondiale. Il est, de fait, totalement prédestiné à se sentir écrivain et citoyen du monde.

Il a publié :

  • 4 livres de poésie : Contre-marges (2006, éd. Phi)  et L’Envers du sable (2008, éd. Phi), Diable, Poète, Funambule et Autres Objets bizarres (2010, Estuaires éd.) et Tryptique d’un horizon aperçu (2020, Lanskine éd.)
  • 4 livres de traduction de ses textes  en Catalogne, en Italie et en Roumanie. Une  5ième édition (russe) est en cours de préparation.
  • 1 livre de chroniques Petites chroniques de la vie qu’il fait (2014, éd. Phi) 
  • 1 livre d’aphorismes Les Concombres n’ont jamais lu Nietzsche (2017, Cactus inébranlable éd.)
  • 3 polars  : Les Dessous de la vierge à l’enfant (2014) et Y’a des fausses notes dans la 5e (2016) et Vrais masques et fausses façades (2020) écrits à 4 mains avec Enrico Lunghi ex directeur du Mudam (Musée d’art contemporain) Luxembourg (éd. Phi)
  • 2 pièces de Théâtre : Les Dimanches de Farine, créée au Luxembourg, et jouée au Luxembourg, France et Belgique en 2009 et 2010, C’est le printemps il fait beau, les oiseaux chantent, les arbres bourgeonnent et il est tombé du 3e étage, créée au Luxembourg en 2015. (collection Amphithéâtre 2015)
  • Il est aussi l’auteur de L’ôtre, texte jeune public écrit dans le cadre d’un projet pédagogique avec un collège de Lorraine (2019)

Il est publié dans de nombreuses revues en France et à l’étranger (Belgique, Canada, Espagne, Italie, Luxembourg, Roumanie, Turquie, etc.) 

Il est traduit en arabe, catalan, espagnol, italien, luxembourgeois, russe, roumain et turc. 

RECEVEZ NOTRE NESLETTER

Serge Basso de March au 38e bis Marché…

mardi 5 octobre / Kulturfabrik (Esch sur Alzette – Luxembourg)