Ana Luísa Amaral

Ana Luísa Amaral. Photo Göteborg Book Fair

Ana Luísa Amaral, prix Reina Sofia de Poésie ibéro-américaine 2021, est née à Lisbonne. Elle est l’auteure d’une trentaine d’ouvrages de poésie, de fiction, de théâtre, de littérature pour enfants, d’essai. Ses œuvres les plus récentes sont Arder a Palavra e Outros Incêndios (essai, Relógio D’Água, 2017) et Ágora (poésie, Assírio & Alvim, 2019). Le jury du Prix Reina Sofía a souligné les qualités d’une œuvre qui est « un message d’ouverture, de respect, de tolérance et de revendication » et où la poète « s’engage pour que soit entendue la voix des femmes ». Son langage serait alors « un signe de ce qui nous devient essentiel, nous unit et nous bouleverse ».
Universitaire, spécialiste des Études de genre, elle a traduit, entre autres, la poésie d’Emily Dickinson, John Updike, William Shakespeare et Louise Gluck. Elle est elle-même traduite en plusieurs langues, dont deux livres, en français, par Catherine Dumas : Images (Vallongues éditions, 2000) et L’Art d’être tigre (le Phare du Cousseix, 2015).
Parmi les nombreuses distinctions et prix obtenus : la médaille de la Ville de Paris (2000) et le Prix littéraire portugais Francisco de Sá de Miranda (2021).

Ana Luísa Amaral au 38e bis Marché…

lundi 11 octobre / La Cave Poésie René Gouzenne (Toulouse)