Wang Chien-hui

Wang Chien-hui, doctorante en littérature générale et comparée de l’Université Sorbonne -Nouvelle (Paris 3) et boursière de l’État taïwanais, s’installe à Paris en automne 2014. Après avoir travaillé à Taïwan durant 10 ans, elle décide de quitter son poste et son pays qu’elle affectionne pour accomplir son rêve de faire des études à l’étranger et d’assouvir sa passion pour la langue française. Maintenant, Wang Chien-hui se focalise d’une part sur sa thèse, (intitulée provisoirement Insularité, agentivité des lieux et tropismes identitaires : une lecture du dehors sur la littérature de” Taïwan — thèse qui porte sur la mise en cause de la frontière de la géographie littéraire et qui tente de revenir au récit propre pour voir, en dehors des domaines des études culturelles géopolitiques ou postcoloniales, la relation essentielle entre la littérature et l’identité), et d’autre part sur l’écriture d’un roman, écrit en français, sur l’Histoire polyphonique et les cultures hybrides de l’île Formose, un livre ayant  pour but de faire connaître sa patrie qui est depuis très longtemps et encore aujourd’hui en marge du monde. Enfin, Wang Chien-hui est désireuse d’ouvrir la première libraire consacrée à Taïwan en France.

Wang Chien-hui au 37e Marché…