Sylvia Geist

Photo : Gerald Zörner

Sylvia Geist est née en 1963 à Berlin. De 1982 à 1989, elle a étudié la littérature et l’histoire de l’art, ainsi que les sciences chimiques à l’Université Technique de Berlin. En 1989, elle s’installe à Hanovre.
Sylvia Geist a travaillé comme critique et journaliste éditorial pour le Financial Times Allemagne, et comme éditeur pour la littérature européenne du Moyen-Orient. En outre, elle a conceptualisé et animé plusieurs colloques littéraires et interdisciplinaires, notamment en association avec l’Université des sciences appliquées de Hanovre. Dans son travail, la science et la poésie semblent constamment se refléter. Elle a publié sept volumes de poésie, dont deux ouvrages bibliophiliques et deux volumes de prose. Elle est aussi connue comme traductrice des poèmes de John Ashbery, Peter Gizzi, Chirikure Chirikure et de la poésie contemporaine d’Afrique du Sud. La prose et les poèmes de Sylvia Geist ont été traduits dans plusieurs langues, par exemple en anglais, français, polonais, russe et arabe.
Elle a reçu de nombreuses récompenses pour son œuvre, notamment le Advancement Award de la Basse-Saxe (1998), le Merano Poetry Prize (2002), une bourse du Künstlerhaus Edenkoben (2006), une bourse annuelle du ministère des Sciences et de la Culture de la Basse-Saxe (2006), le Prix Adolf Mejstrik de la Fondation allemande Schiller (2008), une bourse de recherche Sylt-Quelle (2010), une bourse de recherche Villa Decius à Cracovie (2015), le Ver.di Literaturpreis Berlin-Brandenburg (2014) et la bourse du prix Rainer Malkowski (2018). Sylvia Geist est membre du PEN-Zentrum Deutschland depuis 2017. Aujourd’hui, elle habite à Uckermark et à Vancouver.

 

Sylvia Geist au 37e Marché…