Sarah Cillaire

Photo : Monika Prochniewicz

Après une formation artistique (piano, chant, théâtre), littéraire (russe, serbo-croate, littérature comparée) et théâtrale (mise en scène et dramaturgie), elle se consacre à l’écriture, à la traduction littéraire et au spectacle vivant.

Elle publie de brefs textes chez Publie, Remue, ou dans diverses revues (Mir, La Moitié du Fourbi, Trans, Perroquet…), consacre une performance à Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort (Ça mitraille sec ! au Triangle/Rennes en 2015), participe à des lectures (Maison de la Poésie, Festival Hors limites…) et achève l’écriture de Nous promettons de combattre, un récit qui questionne l’engagement, mémoriel et politique.

En binôme avec Monika Prochniewicz, soutenue par la Maison Antoine Vitez, elle traduit des pièces contemporaines polonaises (Michal Walczak, Artur Palyga, Bozena Keff, Veronika Murek…). Elle a également co-fondé RETORS (www.retors.net), un site de traduction littéraire multilingue.

Dramaturge occasionnelle auprès de Thissa d’Avila Bensalah, Camille Rocailleux ou plus récemment Hubert Colas, elle accompagne depuis 2013 toutes les créations de la compagnie Man Haast, dirigée par Tommy Milliot (prix Impatience 2016).

Sarah Cillaire au 36e Marché…

Mercredi 20 juin 2018 / 19 h 30 / Périphérie #41