Nouveautés des éditeurs et des revues / 2020

Cliquez sur l’entrée pour plus d’infos

CE QUE LE GRAND DOIT AU PETIT

Dialogue des mots jour après jour

Maggy De Coster & Eduardo Caveri


Joindre la couverture


Éditeur :ÉDITIONS DU CYGNE


Livre

Langue d'origine :Français

Format :13,0 x 20,0 cm

Nombre de pages :60

Date de parution :08/01/2020

ISBN :ISBN : 978-2-84924-580-4

Prix :10,00 €

Argumentaire :

Ce que le grand doit au petit est un ensemble de considérations sociopolitiques et philosophiques sur le monde qui nous entoure et sur ceux qui le dirigent. Un échange cohérent, structuré et plein de sous-entendus s’établit entre Maggy De Coster et Eduardo Caveri. Cet échange, qui a débuté en France, s’est poursuivi entre les deux protagonistes au-delà de nos frontières. Un beau jeu de rôle où chacun a su faire montre de son sens de la répartie. Un va-et-vient entre les temps anciens et les temps modernes. Un dialogue non dénué de poésie sur fond de vérité et de rappels historiques qui en appellent à une prise de conscience sur la décadence de notre monde. Quand Eduardo Caveri s’avise qu’« il est possible de découvrir au creux d’un coquillage un message d’amour que nous adresse l’Univers, origine de tout. » Maggy De Coster renchérit : « L’Univers dans son immensité, par ses multiples composantes, à chaque instant nous délivre des messages qui échappent à notre entendement. »

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Journaliste de formation, écrivain, poète, traductrice, anthologiste, parolière et sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Maggy DE COSTER, a publié trente-deux ouvrages, tous genres confondus. Ses publications, entre autres Au gué du Souvenir, recueil de nouvelles publiées aux Éditions du Cygne, ont fait l’objet de mémoires d’études à L’Université de Cagliari en Sardaigne (Italie), sous la direction du Professeur Mario Selvaggio.

Eduardo CAVERI est né en 1944 à Esquel, en Patagonie argentine. Peint et dessine depuis son enfance. Écrit des textes et des poèmes depuis son adolescence. Objecteur de conscience, grâce à l’intervention en 1966/67 de l’OFPRA, il bénéficia de l’asile en France où il vit depuis mars 1964.