Nouveautés des éditeurs et des revues / 2020

Cliquez sur l’entrée pour plus d’infos

Cette vue

Rutger KOPLAND


Joindre la couverture


Éditeur :ERES / PO&PSY


Livre

Langue d'origine :Néerlandais

Format :10,5 x 10,5 cm

Nombre de pages :64

Date de parution :11/15/2019

ISBN :978-2-7492-6548-3

Prix :12,00 €

Argumentaire :

Le présent volume comporte les poèmes "Stel", "Verder", "In de bergen", "Drentse A", tirés du volume "Dit uitzicht" ("Cette vue").
« Le poète ne cherche pas à exprimer quelque chose qui semble déjà être là, tout prêt, dans sa tête. Il cherche au contraire à écrire quelque chose qu’il n’a jamais lu auparavant. Au moment où le poète pense : « maintenant que je lis ceci, je lis autre chose que ce que je voulais dire un jour », c’est à ce moment précis que le poème est terminé. Il reconnaît une partie inconnue de lui-même. Et quand on lui demande de quoi il s’agit dans le poème, il répond : « je ne sais pas, seul le poème est capable de le dévoiler ». La parole dans ma poésie n’est donc pas au poète mais aux poèmes. » (Rutger Kopland)
Cinq dessins au crayon, présentés en pleines doubles pages, de Jean Pierre Dupont alternent avec les quatre suites de poèmes, dans une très grande résonance de thème (vues de ciels, montagnes, rivières) et de manière.

Traduit du néerlandais par Jan MYSJKIN et Pierre GALLISSAIRES

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

RUTGER KOPLAND est le nom de plume de Rutger Hendrik van den Hoofdakker, né le 4 août 1934 à Goor, dans la province d’Overijssel, aux Pays-Bas.
Après des études de médecine, il a fait carrière à l’université de Groningen, où il a été nommé professeur en psychiatrie biologique en 1983.
En tant que psychiatre, il est l’auteur de deux études combattant la « morale conservatrice » de la caste des médecins.
En ce qui concerne son œuvre poétique, la critique distingue trois périodes : une première, anecdotique, inaugurée par "Onder het vee" (« Parmi le bétail »),1966 ; une deuxième, dépouillée et austère, à partir de "Een lege plek om te blijven" (« Un endroit vide où rester ») 1975 ; une troisième, philosophique, dans ses derniers recueils "Over het verlangen naar een sigaret" (« Sur le désir d’une cigarette ») 2001, et "Wat water achterliet" (« Ce que l’eau a laissé ») 2004.
Il a reçu le Prix P.C. Hooft en 1988.
En 1999, pour fêter ses soixante-cinq ans, son éditeur lui a offert ses Gedichten (« Poèmes »), réunissant les onze recueils publiés jusque-là.
Deux choix de poèmes ont été publiés chez Gallimard dans la traduction de Paul Gellings : Songer à partir (1986) et Souvenirs de l’inconnu (1998).
Il est mort à Glimmen, le 11 juillet 2012.