Marie-Ange Sebasti

Marie-Ange Sebasti, vit à Lyon, où elle est née. Elle a dès l’enfance le goût de l’écriture et publie dans sa jeunesse ses premiers livres de poésie. Suivront Contours apparents, Laudes, 1989, Presque une île, préface de Charles Juliet, La Marge édition, 1997,  rééd. 2010, Colonna Édition, La porte des lagunes,  éditions Sang d’encre, 2006, puis, chez Jacques André Éditeur : Marges arides, 2006,  Haute plage, 2011, Cette parcelle inépuisable, 2013), La connivence du marchand de couleurs, 2016. Un recueil de courts récits, Heures de pointe, paraît en 2014 aux éditions Le Pont du Change.
Elle collabore avec des  plasticiens, des photographes, dont Monique Pietri avec laquelle elle a réalisé plusieurs ouvrages : aux éditions de l’Envol, Corse dans le chalut des jours (2001), et chez Jacques André Éditeur : Villes éphémères, préface de Jean-Pierre Lemaire (2007), Bastia à fleur d’eau, préface de Marie-Jean Vinciguerra (2008), Venise février (2010).

Elle a publié, avec Joël Vernet, un ouvrage collectif rassemblant des textes  inspirés par le site archéologique d’Ougarit (Syrie) : Ougarit, la terre, le ciel, La part des anges (2004).

Sa poésie est accueillie dans des anthologies et diverses revues.

Marie-Ange Sebasti au 37e Marché…