37e Marché de la Poésie

Les Pays-Bas invités d’honneur du 37e Marché de la Poésie
& États généraux permanents de la poésie

Après avoir reçu l’an passé le Québec à l’honneur, nous revenons en Europe avec Les Pays-Bas, sous l’égide des Phares du Nord. Les poètes de langue néerlandaise d’aujourd’hui sont particulièrement actifs sur la scène poétique européenne et les liens entre la poésie française et la poésie néerlandaise sont anciens et soutenus. Un goût réciproque de la traduction et de l’échange lie fortement nos deux traditions poétiques. Ainsi, une quinzaine de poètes de langue néerlandaise seront-ils présents durant les cinq jours du Marché de la Poésie, voire parmi les événements de sa Périphérie.

Parallèlement, nous poursuivons le chantier ouvert avec les États généraux permanents de la poésie, sous le thème, cette année, des Métamorphoses du poème.

N’oublions pas aussi et surtout le Marché de la Poésie lui-même, ce grand rassemblement – sans aucun doute le plus important en France, voire en Europe – autour de l’édition de poésie, qui réunit quelque 500 éditeurs et revues de poésie et de création littéraire, provenant de France, de pays européens et d’autres continents (pays francophones avant toute chose), même si nous n’avons pas prétention à l’exhaustivité.

Avec la Périphérie du 37e Marché, depuis quinze ans cette année, le Marché de la Poésie aura élargi son au­dience en Île-de-France, en Régions, voire à l’étranger, en invitant plusieurs centaines de poètes à la rencontre de nouveaux publics.

Le Marché de la Poésie est, plus que jamais, une vitrine pour toutes ces maisons d’édition et revues, une vitrine devenue indispensable au fil du temps, et il s’est imposé com­me une manifestation in­con­tournable pour la poésie.