Jaume Pont

Jaume Pont est né à Lleida, en Catalogne, en 1947). Il fait partie de la génération de poètes qui se sont fait connaitre à partir des années 1970, aux côtés de Miquel de Palol et de Josep Piera. L’ensemble de son œuvre poétique a été traduit par François-Michel Durazzo : Raison de hasard, Le Noroît/fédérop 2010 (qui regroupe ses cinq premiers recueils) ; Vol de cendres, Le Noroît, 2003 ; Le livre de la frontière de Musa ibn al-Tubbi, Al Manar, 2006 ; Nulle part, L’Étoile des limites/ Éditions du Noroît 2018. Il a reçu en 2006 le prix le plus prestigieux de la poésie en catalan : le Prix Carles Riba, et en 2012 le Prix Virgile du Cénacle européen francophone.
Selon les mots de son traducteur François-Michel Durazzo, dans Nulle part, Pont  « creuse à la source du langage pour célébrer les noces du moi avec l’autre, celui des hommes et des bêtes, celui des éléments conjurés. La voix du poète héraclitéen sourd de la grotte, tendue entre le chant de l’oiseau et la mutité du poisson, se fait sang sacrificiel dans le calice du poème. Depuis Salvador Espriu, nul poète catalan n’avait à ce point tendu la corde du langage, sans céder à l’hermétisme. »

Jaume Pont au 37e Marché…