Ilja Leonard Pfeijffer

Photo : Stephan Vanfleteren

Ilja Leonard Pfeijffer écrit des romans, des nouvelles, de la poésie, des chroniques, des essais, des critiques littéraires, des pièces de théâtre et des paroles de chansons. Il vit et travaille à Gênes. Jusqu’en 2004, Pfeijffer fut professeur de lettres classiques à l’université de Leyde. En 1988, il a obtenu le Prix C. Buddingh’ pour son premier recueil de poèmes, Van de vierkante man (« De l’homme carré »). Il a été nominé à de nombreuses reprises pour de grands prix littéraires et a remporté en 2014 le Prix Libris pour son roman publié en 2013, La Superba (« La Superba »), un récit aux multiples facettes sur Gênes, les réfugiés et la vie en marge de la société. La formation classique de Pfeijffer se retrouve clairement dans sa poésie, pourtant il aime également s’inspirer de la vie moderne. Les avatars des jeux vidéo, les bandes dessinées érotiques et les programmes télévisés apparaissent dans ses écrits, aux côtés des barbares, des sorcières, des pirates, des princesses et autres personnages mythologiques.

Ilja Leonard Pfeijffer au 37e Marché…