Daniel Cunin

Photo : Anne van Herreweghen

Né dans les Hautes-Vosges, Daniel Cunin traduit depuis une bonne vingtaine d’années des œuvres de romanciers, poètes, dramaturges, essayistes et bédéistes flamands et néerlandais, dont une dizaine de livres de Bart Moeyaert, Prix commémoratif Astrid-Lindgren 2019. Les éditions Albin Michel viennent de publier Les Chants de Hadewijch d’Anvers, sa transposition de 45 poèmes mystiques du XIIIsiècle, écrits en brabançon (moyen néerlandais). À l’occasion du Marché de la Poésie paraîtront d’autres traductions de sa main : Le Service de mariage de Benno Barnard (éd. Le Castor Astral), Fauves des villes suivi de Un croque avec Brodsky de Gerry van der Linden (éd. Caractères), Archaïques les animaux de Hester Knibbe (en collaboration avec Kim Andringa, aux éditions Unes), Habitus de Radna Fabias (éd. Caractères) ainsi qu’un dossier dans la revue Nunc. Membre étranger de l’Académie des Lettres néerlandaise et de la rédaction de Septentrion, Daniel Cunin collabore par ailleurs à Deshima, revue d’histoire globale des Pays du Nord.

Daniel Cunin au 37e Marché…