Nouveautés des éditeurs et des revues 2019

Cliquez sur l’entrée pour plus d’infos

Poésie persane

Franck Merger


Éditeur :Éditions de l'Aigrette


Livre

Langue d'origine :Française

Format :14,0 x 20,0 cm

Nombre de pages :76

Date de parution :06/06/2019

ISBN :978-2-490132-10-2

Prix :15,00 €

Argumentaire :

"Niloufar m’a offert ses souvenirs de là-bas, sa vie d’autrefois, Dâmghân, le caravansérail, les grenades, le ghormeh sabzi et alef bé pété sé… Caroline m’a offert son adolescence de Chanteloup-lesVignes, le HLM, la cité, toutes les langues du monde, le tahdig qu’on racle et qu’on gratte. Caroline l’Iranienne, Niloufar la Parisienne, «le choleh zard, c’est ma madeleine» m’a fait don de ses fêlures, de sa déchirure, ni d’ici ni de là-bas, ni d’Orient ni d’Occident."
On dit que "le peuple d'Iran est le plus poète du monde", Franck Merger nous invite au voyage, sur des sentiers insoupçonnés. La voix de femmes et d'hommes rythme nos pas. Chaque main tendue est poésie.
Illustration couverture : Katâyoun

Biographie ou Bibliographie de l'auteur :

Franck Merger traduit des poètes italiens ou suisses italophones contemporains. Il a ainsi publié dans différentes revues des traductions de Dario Bellezza, Franco Buffoni, Filippo De Pisis, Alberto Nessi... Il a publié aux Éditions de la revue Conférence, sous le titre "L’Autre Vérité", la traduction du journal en prose poétique que la poétesse Alda Marini avait fait paraître après sa longue hospitalisation en asile psychiatrique.
Il traduit de la poésie persane contemporaine, et a publié, en collaboration avec Niloufar Sadighi, la traduction de deux recueils de poèmes d’Abbas Kiarostami, inclus dans le volume bilingue "Des milliers d’arbres solitaires" paru dans la collection « Po&psy » de l’éditeur Érès.
Il publie au printemps 2018 dans la revue Place de la Sorbonne quelques poèmes de Rezâ Sâdeghpour, qu’il a traduits avec Amin Kamran-Zadeh.
Au début de l’été 2018 est à paraître dans la collection « D’une voix l’autre » de l’éditeur Cheyne sa traduction de l’ensemble du recueil de Rezâ Sadeghpour, sous le titre Le Bris lent des bouteilles. Il travaille actuellement, en collaboration avec Amin Kamran-Zadeh et Niloufar Sadighi, à la traduction d’un autre recueil d’Abbas Kiarostami, à paraître dans la collection « Po&psy » sous le titre Saadi ivre d’amour. Il a bénéficié pour ce travail d’une résidence de traduction au Grand Sault (84) en octobre 2017.
Franck Merger propose régulièrement des lectures bilingues de poètes persans, des ateliers de traduction de poésie persane et des présentations sur la poésie en Iran, dans des festivals, des librairies, des maisons de la poésie…Il a coorganisé à Salon-de-Provence pendant trois ans (de 2014 à 2016) le festival « Les Archipels de la poésie », réunissant poètes, traducteurs, éditeurs, pour des lectures, des tables rondes, des expositions…
Il tient, dans la revue en ligne Terre à ciel, une chronique de comptes rendus intitulée « L’ivre de poèmes ».

JOINDRE VOS IMAGES (JPG UNIQUEMENT) / Max : 1 Mo