Najat Abdallah

Née à Maissan, elle a obtenu une licence de chimie à la Faculté des sciences en 1991, et une licence  d’espagnol à la Faculté des langues en 2000, ainsi qu’un diplôme en langue anglaise.
Rédactrice des pages culturelles de la revue Alef Ba’ et correspondante de la revue Achabaka, elle a publié quatre recueils poétiques : Qiyâmat Istifhâm (Résurrection et interrogation), Nu’as al-Lailak (Le sommeil du lilas), Manâgim al-Araq (Les mines de l’insomnie) qui a remporté le Prix du Diwan Orient-Occident à Berlin en 2007, et Hina ‘abitha at-taifu bi-t-tîn (Lorsque le fantôme s’est joué de l’argile). En 2008, elle a obtenu le deuxième prix du concours Nazik al-Malaika organisé par le Ministère irakien de la Culture.

Najat Abdallah au 36e Marché…

Mardi 12 juin 2018 / 18 h 30 / Périphérie #31