Laurine Rousselet

Photo : (Pierre Souchar

Laurine Rousselet est poète et écrivain. Dès ses premiers textes, elle révèle une inépuisable énergie pour donner aux mots, aux sons, aux rythmes et à sa voix un élan qui la conduit vers un ailleurs non‑occidental (marocain, syrien, cubain, etc.), non francophone et même non‑verbal. Elle aime notamment confronter ses textes à d’autres langues et à d’autres cultures. En 2009, elle s’installe à La Havane dans le cadre d’une mission Stendhal et relate son expérience dans un texte en prose qu’elle intitule De l’or havanais, publié en 2010. Elle compose régulièrement des éditions bilingues comme par exemple El Respir, en français et catalan et collabore parfois avec des plasticiens (Vladimir Velickovic ou Thierry Le Saëc notamment). Mais elle joue surtout avec les sonorités et le mouvement des mots en collaborant depuis longtemps avec le musicien et multi-instrumentiste marocain Abdelhabi El Rharbi qui l’accompagne dans des lectures publiques. Ce travail s’est récemment ouvert aux percussions du congolais Émile Biayenda.

C’est encore la rencontre qui accompagne son activité d’éditrice – pour Les Cahiers de l’Approche, plaquette de poésie bilingue et trimestrielle, qu’elle dirige depuis 2011 – et son travail de productrice pour des émissions qui sont diffusées sur France Culture. Mais surtout, elle échange depuis toujours avec d’autres poètes qui sont devenus des amis et qui ont préfacé ses textes : Hubert Haddad ou Marcel Moreau par exemple.

Bernard Noël est l’une de ces compagnies de la première heure et leur connivence ne s’est jamais démentie. Ensemble, ils voient une poésie ouverte dont la forme s’affirme tel un « ange […]. Passant considérable et qui pourtant s’est effacé presque aussitôt dans une envolée de mots. ». Cette poésie, parfois à la limite du sens et des mots, contemple un langage singulier qui projette le lisible vers un au-delà, sensible et multiple, loin et proche à la fois.

Bibliographie succincte :

Tambour, Dumerchez, 2003

Mémoire de sel, L’Inventaire, 2004

Séquelles, Dumerchez, 2005

L’été de la trente et unième, L’Atelier des Brisants, 2007

El Respir, Llibres del Segle, 2008

De l’or havanais, Apogée, 2010

Hasardismes, L’inventaire, 2011

Amaliamour, Reynès, 2010.

Nuit témoin, Isabelle Sauvage, 2013

Crisálida, L’Inventaire, 2013

Syrie, ce proche ailleurs, L’Harmattan, 2015

Ruine balance, Isabelle Sauvage, 2019

Laurine Rousselet au 36e Marché…

Lundi 11 juin 2018 / 20 h / Périphérie #30