Jennifer K. Dick

Jennifer K. Dick est poète américaine, traductrice, universitaire et organisatrice des événements poétiques. Elle a grandi à Iowa City, Iowa, a vécu 15+ans à Paris où elle a terminé une thèse en littérature générale et comparée à Paris III et réside actuellement à Mulhouse où elle est Maître de Conférences à l’Université de Haute Alsace. Elle est l’auteur de : Afterlife (Angel House, juin 2017). No Title (Estepa, 2015), Conversion (Estepa, 2013), Circuits (Corrupt 2013), Betwixt (Corrupt 2011), Tracery (Dusie Kollectif, 2012), Enclosures (Blazevox ebook, 2007), Retina / Rétine (Estepa, tr Rémi Bouthonnier, 2007), Florescence (University of Georgia Press, 2004), et de 4 manuscrits à paraître: CERN, Lilith, Orphery (co-écrit avec A Deutch) et That Which I Touch Has No Name. Elle a également co-dirigé 2 livres sur la traduction en sciences sociales et termine actuellement un manuscrit sur le texte et l’image. Un entretien de Jennifer K Dick a paru dans Diacritik en octobre 2016 (sur le thème de la création et la politique).
https://diacritik.com/2016/10/17/jennifer-k-dick-le-spectre-des-langues-possibles-creation-et-politique-7/ .

Jennifer organise depuis 12 ans un cycle de lectures bilingues Ivy Writers Paris :
http://ivywritersparis.blogspot.fr, co-organise « Ecrire l’Art » mini-résidences pour des auteurs français à la Kunsthalle-Mulhouse depuis 7 ans et a travaillé dans l’édition et la rédaction de plusieurs revues de la poésie (ie : en tant que « poetry editor » pour Versal magazine (basé à Amsterdam) 5ans, en tant que rédactrice en chef d’Upstairs at Duroc (à Paris) 4 ans, et en tant que lectrice pour le Colorado Review (USA) (2ans)). Pour plus : voir son

blog perso : http://jenniferkdick.blogspot.fr

Jennifer K. Dick au 35e Marché…

Lundi 12 juin 2017 / 13 h / Périphérie #34